MATHZANI

Tutoriels : GIF animé avec GeoGebra.

Vous êtes ici : Accueil du site > My Maths > Tutoriels : GIF animé avec GeoGebra.

Le format GIF est plus léger (en Mo) qu’une vidéo et peut facilement être partagé en ligne, lu sur un smartphone... Que ce soit pour illustrer une notion de cours ou faire une animation math-artistique, GeoGebra 5 permet d’exporter une animation au format GIF.

- Si vous disposez d’un fichier GeoGebra animé par un (unique) curseur et que vous souhaitez l’exporter en GIF, j’ai écrit un tutoriel diaporama (en anglais) en ligne : bit.do/ggbgif

1er Tuto.

En partant de zéro, voici une première vidéo (sans son) qui montre comment faire le GIF animé ci-dessous. Aucune virtuosité dans l’animation, GeoGebra fait ça tout seul. Juste quelques réglages du curseur, de la fenêtre graphique, des couleurs et les paramètres de l’export GIF.
Loi binomiale B(5,p) animation

Le point important est que GeoGebra ne peut faire d’export GIF qu’en faisant varier un seul curseur. En vue 3D on peut aussi animer la rotation de la figure autour de l’axe (Oz). Pour éviter d’avoir un GIF trop lourd, il faut un nombre raisonnable de vues, plutôt inférieur à 100, 200 maximum. Cela se compte avec l’incrément du curseur. Un curseur qui varie disons de 0 à 3 avec un pas de 0,01 donnera 300 vues ce qui est trop. On réduira la taille du fichier en augmentant l’incrément à 0,02 ou 0,04. Si on l’augmente trop, évidemment on perd en fluidité.

2e Tuto.

Faire une animation géométrique avec un seul paramètre (curseur) qui joue le rôle du temps. L’objectif sera de fabriquer cette animation :
Anim. Aire du parallélogramme

Écrivez à l’avance votre scénario : De t=0 à t=1 on découpe le triangle, de t=1 à t=2 rien, de t=2 à t=3 on le translate à droite... etc.


  • Techniques utilisées
    • Pour animer un segment [AB] qu’on trace de A vers B
      - On crée un point M=A+t*Vecteur[A,B] où t varie de 0 à 1. Si on veut le tracer entre les temps a et b on saisira :
      M=A+(t-a)/(b-a)*Vecteur[A,B]
      - On construit [AM] et on conditionne son affichage (0<=t<=1 ou a<=t<=b) dans le menu Propriété, onglet Avancé.
      - Si le segment doit rester affiché ensuite, on en crée un autre et on conditionne son affichage avec t>1 (ou t>b)
      - Une autre technique est de définir M avec une condition :
      M=Si[0<=t<=1, A+t*Vecteur[A,B], B] (structure Si[condition, alors, sinon])
      et on trace alors [AM], sans condition de visibilité.
    • Pour mettre un objet au dessus d’un autre
      - Click droit sur l’objet, menu propriété, avancé, on choisit dans quel calque le mettre (de 0 à 9). 0 est en bas.

3e Tuto.

Utiliser l’instruction Séquence pour faire cette animation en une ligne.
Séquence[Segment[A + k / n Vecteur[A, B], B + k / n Vecteur[B, C]], k, 0, n]


  • Techniques utilisées
    • Pour l’instruction Sequence
      Structure : Séquence[ Expression, Variable, de, à, pas ]
      L’expression est ici un Segment joignant deux points dépendant d’une variable (muette) k. Où k varie de 0 à n. On peut y mettre un peu n’importe quoi qui dépend d’une variable. C’est idéal par exemple pour faire des pavages où l’expression sera Translation[forme_machin, k*Vecteur_truc]. Il faudra ensuite une deuxième séquence pour translater cette séquence selon une autre direction. Je pourrai faire un tuto là dessus.
    • Pour Couleurs dynamiques
      Le codage RGB utilisé dans le menu propriété/avancé/couleurs dynamique requiert des valeurs entre 0 et 1. Il faut donc diviser les valeurs lues dans la palette couleur par 255. Là j’ai fait à la louche en tâtonnant pour avoir un gradient de couleur convenable dans les rose/rouge.